Vous êtes dans : Réunions

Menu

Inspirations congrès et réunions

Québec prend part à la lutte contre la pollution atmosphérique

Du 25 au 28 juin 2019, Québec accueillera pas moins de 1 500 experts et chercheurs en pollution atmosphérique pendant le ACE 2019, congrès annuel et salon de la Air and Waste Management Association (A&WMA), une association américaine.

La A&WMA, une organisation à but non lucratif, professionnelle et non partisane, a été fondée en 1907. Elle se consacre à la responsabilité environnementale mondiale et à la prise de décision concernant les questions environnementales critiques pour la planète. L’Association regroupe plus de 5 000 membres répartis dans 65 pays.

Le congrès ACE 2019, qui se déroulera au Centre des congrès de Québec, est organisé par la section du Québec de la A&WMA en collaboration avec l’Association pour la prévention de la contamination de l’air et du sol (APCAS). Cet événement est le plus important forum de recherche et développement sur l’environnement, l’air et la gestion des résidus industriels. Scientifiques, organismes de réglementation, fournisseurs et enseignants se réuniront dans le but de faire avancer la science de la protection environnementale.

Un événement d’une grande portée sur la santé

Agrandir

Nicolas Turgeon est adjoint à la direction Écoefficacité industrielle et Environnement au CRIQ. Il est aussi expert en contrôle des émissions atmosphériques et changements climatiques et ambassadeur au Cercle des ambassadeurs de Québec. C’est lui qui a mené le dossier pour attirer le congrès ACE 2019 à Québec. Nous l’avons rencontré pour comprendre pourquoi les initiatives de l’A&WMA, comme le congrès ACE 2019, sont si importantes pour le futur de la planète.

« L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime que la pollution de l’air tue chaque année 7 millions de personnes, explique M. Turgeon. Les données montrent que 4,2 millions de décès sont liés à la pollution de l’air extérieure et que 3,8 sont liés à la pollution intérieure. » Environ le tiers des décès par accident vasculaire cérébral et maladies cardiaques sont attribuables à la pollution de l’air.

Selon l’OMS, 91 % de la population mondiale vit dans des zones où la mauvaise qualité de l’air dépasse les limites recommandées par l’OMS. Cela signifie que 9 personnes sur 10 respirent de l’air contenant de grandes quantités de polluants atmosphériques. Dans son plus récent rapport, Le coût de la pollution au Canada, l’Institut international du développement durable montre que la pollution atmosphérique a coûté 36 milliards de dollars aux familles canadiennes, en 2015 seulement.

« Ces niveaux sont extrêmement alarmants à l’échelle planétaire. C’est pourquoi des organisations comme l’A&WMA jouent un rôle crucial dans la lutte contre les changements climatiques et leur menace globale sur l’environnement et l’humanité, explique M. Turgeon. Le congrès annuel de 2019 présentera des séances plénières innovantes, des sessions et des ateliers techniques qui seront tous orientés vers les modifications dont la Terre a besoin pour sauver l’environnement et améliorer la santé des citoyens partout sur la planète. »

Un des principaux thèmes de ACE 2019 est l’impact des sables bitumineux sur l’environnement et la santé. « Nous avons plusieurs examens critiques sur les sables bitumineux qui sont, bien sûr, le sujet de bien des débats au Canada comme aux États-Unis », reconnaît M. Turgeon.

" La candidature de Québec a soulevé l’enthousiasme de tous les membres. Le charme et l’histoire de la ville les ont conquis. Ils ont aussi été séduits par l’idée que les délégués pourraient participer à des festivités locales, puisque l’événement aurait lieu entre la Saint-Jean-Baptiste, jour férié au Québec, et la fête du Canada. "

Une première pour A&WMA à Québec

L’A&WMA tient des congrès annuels depuis 111 ans. Cette 112e édition marque un changement important pour l’événement : il s’agira du premier ACE à se tenir à Québec.

« Nous avons proposé la candidature de Québec pendant le ACE 2017 qui se tenait à Pittsburgh. Quelque 700 personnes ont visionné la splendide vidéo qui montrait à quel point la ville de Québec prend vie pendant la saison estivale, se rappelle-t-il. La candidature de Québec a soulevé l’enthousiasme de tous les membres. Le charme et l’histoire de la ville les ont conquis. Ils ont aussi été séduits par l’idée que les délégués pourraient participer à des festivités locales, puisque l’événement aurait lieu entre la Saint-Jean-Baptiste, jour férié au Québec, et la fête du Canada. »

En collaboration avec le Centre des congrès de Québec, M. Turgeon et Jean-Luc Allard, vice-président de l’APCAS, ont organisé une visite du site du congrès, des lieux et de la ville pour les membres de la direction de l’A&WMA. Ils souhaitaient ainsi leur faire vivre une expérience directe avec la ville et leur montrer qu’elle disposait bien de toutes les installations nécessaires pour tenir un événement de cette envergure. Évidemment, Québec l’a remporté haut la main!

Québec est un leader en développement durable et en protection de l’environnement grâce à son écosystème de chercheurs de renommée internationale, d’entreprises et des différents paliers gouvernementaux qui travaillent ensemble à combattre les changements climatiques. Le congrès ACE 2019 témoigne de l’engagement de la ville envers cette industrie clé.

« ACE 2019 sera une excellente occasion pour les délégués des États-Unis et du Canada d’en apprendre davantage sur la culture francophone. L’événement donnera aussi aux participants européens et asiatiques un aperçu de cette destination nord-américaine unique, ajoute M. Turgeon. Nous croyons sincèrement que le congrès ACE 2019 à Québec sera comme une grande bouffée d’air frais! »

Prochaine lecture Québec attire le Championnat mondial de la magie de la Fédération internationale des sociétés magiques

Infolettre affaires

Pour tout savoir sur le monde des congrès et réunions de Québec.