Vous êtes dans : Réunions

Menu

Inspirations congrès et réunions

SGA Québec : une mine de connaissances et de savoir-faire

Du 20 au 23 août 2017, plus de 700 chercheurs et spécialistes en géologie de gisements miniers de partout à travers le monde se sont réunis au Centre des congrès de Québec pour la 14e Rencontre biennale de la Society for Geology Applied to Mineral Deposits (SGA), une organisation scientifique internationale qui fait la promotion de la géologie des gisements miniers. Fondée à Heidelberg en Allemagne, en 1965, la Société compte plus de 1 300 membres.

Une première en 26 ans en Amérique du Nord

Agrandir

C’est autour du thème « Des ressources minérales à découvrir » que l’événement a rassemblé experts et étudiants d’une quarantaine de pays. Pour la première fois en 26 ans, la rencontre de la SGA se tenait en Amérique du Nord, et ce, grâce à Georges Beaudoin et à son équipe de gestion. « Après s’être tenue dans plusieurs pays d’Europe, en Chine et au Chili, il était temps d’amener cette rencontre au Canada », précise M. Beaudoin, professeur au Département de géologie et de génie géologique de l’Université Laval, à Québec.

M. Beaudoin siège au comité de direction de la SGA et dirige la Chaire de recherche industrielle CRSNG–Agnico Eagle en exploration minérale. Il est aussi directeur du réseau DIVEX et éditeur du journal scientifique international Mineralium Deposita, en plus de participer activement à de nombreux projets de recherche et d’être membre du Cercle des ambassadeurs de Québec.

 

Planifier un événement exceptionnel

Malgré un emploi de temps on ne peut plus chargé, M. Beaudoin a tout de même réussi à organiser la 14e Rencontre biennale de la Société. « Bien sûr, c’était beaucoup de travail, mais je savais dans quoi je plongeais, précise-t-il en souriant. Ce n’était pas le premier événement que j’organisais. J’ai toutefois eu la chance d’être entouré d’une équipe incroyable, compétente et responsable.

M. Beaudoin et son équipe ont réussi à attirer des conférenciers de haut niveau et à mettre sur pied toute une panoplie de sessions scientifiques et de cours portant sur plusieurs sujets : de l’or jusqu’aux métaux de haute technologie en passant par la recherche de pierres précieuses. « Nous visions le partage des connaissances et des meilleures pratiques en regard des ressources minérales et de l’impact que l’industrie minière a sur ces mêmes ressources. À peu près le tiers de nos participants étaient des étudiants. Ainsi, un de nos objectifs était de transférer ce savoir-faire à la prochaine génération. »

« Notre présentation était imbattable, admet-il. Notre proposition a montré au comité de gouvernance à quel point Québec s’imposait comme un choix idéal pour l’événement, et de toutes sortes de façons. »

Faire découvrir Québec et l’industrie minière du Canada aux participants

Agrandir

Pour que la candidature de Québec soit retenue, M. Beaudoin et son équipe s’étaient bien préparés. « Notre présentation était imbattable, admet-il. Notre proposition a montré au comité de gouvernance à quel point Québec s’imposait comme un choix idéal pour l’événement, et de toutes sortes de façons. Premièrement, la province de Québec et le Canada sont les chefs de file de l’industrie minière. Cet argument rendait la ville forcément attirante pour notre programme. Deuxièmement, Québec possédait déjà une excellente réputation comme hôtesse pour de nombreux événements organisés par l’Association géologique du Canada. Les gens adorent Québec, tout simplement! »

Agrandir

Un autre aspect intéressant de la rencontre que M. Beaudoin et son équipe ont organisée à Québec est qu’ils ont réussi à planifier huit différentes excursions pour les participants. Ils voulaient leur faire découvrir un éventail de gisements miniers et de régions minières. Ces voyages se tenaient avant et après la rencontre et transportaient les participants dans des endroits éloignés du Québec et du Canada, et même en Amérique du Sud! « On peut dire, se souvient M. Beaudoin, que ces excursions ont ajouté un peu de complexité à la logistique de l’événement. »

M. Beaudoin précise que son plus grand défi fut de s’assurer que tout se déroulerait sans accrocs. « Heureusement, j’ai pu compter sur un excellent comité organisateur, sur la fiabilité de l’équipe de logistique du Centre des congrès de Québec et sur le soutien des experts du Cercle des ambassadeurs de Québec, dit-il. Seulement une équipe en or comme celle-là pouvait réussir à mettre sur pied un événement aussi inoubliable! »

Cercle des Ambassadeurs À propos de Cercle des ambassadeurs de Québec

Le Cercle des ambassadeurs de Québec accompagne les leaders de la région dans leurs démarches pour amener leur association ou organisation nord-américaine ou internationale à tenir son congrès à Québec.

Prochaine lecture Québec : hôte d’un congrès primé sur la santé respiratoire

Infolettre affaires

Pour tout savoir sur le monde des congrès et réunions de Québec.