Vous êtes dans : Réunions

Menu

Inspirations congrès et réunions

Semaine Numérique : l’effervescence numérique de Québec

Crédit : André-Olivier Lyra

Depuis trois ans à Québec, le mois d’avril est devenu synonyme de technologies numériques en grande partie grâce à la Semaine Numérique, un événement de plus en plus populaire qui fait rayonner la communauté numérique et ses prouesses!

Agrandir

Du 5 au 10 avril 2018, c’est plus de 25 000 participants qui navigueront pendant 10 jours à travers les 200 différentes conférences et 25 activités organisées. « La Semaine Numérique est un événement immense qui met en lumière l’effet positif que les technologies numériques ont sur toutes les facettes de notre vie », explique Martine Rioux, directrice générale de Québec numérique, l’organisme à but non lucratif responsable de l’événement.

« L’objectif de Québec numérique, ajoute Mme Rioux, est d’attirer à Québec la communauté numérique, de créer des activités et des événements réunissant les personnes passionnées par les technologies numériques. La Semaine Numériqc est probablement l’événement de Québec numérique qui fait le plus figure d’emblème. »

« Québec joue un rôle très important sur la scène des technologies numériques et de la haute technologie internationale »

La mission de la Semaine Numérique est d’expérimenter, de démocratiser et de partager les connaissances numériques et technologiques avec des experts, des professionnels, la communauté et le public francophone en général. Le programme de l’événement est rempli d’activités toutes plus captivantes les unes que les autres. S’y tiendront des conférences présentant comment les technologies numériques influent sur certains secteurs comme la santé, l’éducation ou le domaine des assurances; des ateliers sur les objets connectés; des activités de réseautage et des démonstrations technologiques.

« Ce qu’il y a d’unique à propos de la Semaine Numérique est qu’elle est divisée en trois grands axes : un pour les professionnels, qui s’adresse aux experts pour inspirer leur travail; un autre axe pour le public en général afin que les personnes de tout âge puissent en apprendre plus sur les technologies et innovations numériques; et un axe compétitif qui inclut trois différentes compétitions dans des secteurs bien précis de la scène numérique de Québec », précise Mme Rioux.

Agrandir

Le programme 2018 est de toute évidence éclectique et excitant. Sa couverture du sujet des technologies numériques est vaste : e-commerce, culture, réalité virtuelle et augmentée, intelligence artificielle, médias sociaux, jeux vidéo, objets connectés, robotique et plus encore. Le programme inclut aussi des activités pour les enfants, soit le WAQ Junior qui encourage les jeunes de 10 à 14 ans à faire plus qu’utiliser la technologie, mais à devenir des créateurs numériques! Il y aura aussi un WAQ Senior pour les 50 ans et plus qui veulent en savoir plus sur les nouvelles technologies et les ordinateurs. Une célébration des femmes numériques s’inscrit aussi à la programmation avec la soirée NUEVA 2018.  

La Semaine Numérique est aussi le premier arrêt du Parcours numérique francophone, une initiative issue d’un partenariat entre l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ), l’Offices jeunesses internationaux du Québec (LOJIQ), le Bureau International Jeunesse de Bruxelles (BIJ), la Semaine Numériqc, l’Atlantic 2.0, le Kikk Festival et l’Africaweb Festival. Parcours numérique francophone envoie quatre délégations de jeunes entrepreneurs, âgés de 18 à 35 ans, participer à quatre événements sur les technologies numériques, soit ceux de la France, du Québec, de la Belgique et de la Côte d’Ivoire.

Agrandir

« Québec joue un rôle très important sur la scène des technologies numériques et de la haute technologie internationale, précise Mme Rioux. Cela s’explique par le fait que les entreprises technologiques encouragent la “coopétition”, c’est-à-dire une collaboration qui force l’avancement des technologies et le partage de connaissances. Ce rassemblement de capacités intellectuelles renforce évidemment notre communauté. »

Mme Rioux souligne aussi que Québec doit une bonne partie de la vitalité de son secteur numérique et de hautes technologies aux investissements et au soutien de la Ville de Québec, des différents paliers gouvernementaux, d’organisations partenaires et d’établissements d’enseignement.

« La Semaine Numérique porte vraiment sur la passion des technologies numériques et sur la façon dont elles ouvrent la porte vers un monde de possibilités. Un monde que nous n’aurions jamais cru possible. La technologie est notre présent; la technologie est notre futur, » conclut Mme Rioux.

Prochaine lecture À découvrir : l’industrie agroalimentaire de Québec!

Infolettre affaires

Pour tout savoir sur le monde des congrès et réunions de Québec.